THE BENELUX TRADE FAIR FOR AUTOMOTIVE PROFESSIONALS

24-27/03/2024

AUTOTECHNICA 22-102

Ouverture du salon AutoTechnica 2022

Hier matin, la 20e édition du salon AutoTechnica a ouvert ses portes. Le vice-premier ministre fédéral et ministre de la Mobilité Georges Gilkinet a fait son apparition pour l'occasion. Son principal message : "Nous avons besoin du secteur comme partenaire pour rendre possibles les défis de demain."

 

Parfois, la météo peut être une métaphore révélatrice de l'évolution du secteur. La journée a commencé dans le brouillard, mais dès l'ouverture du salon AutoTechnica, il s'est rapidement dissipé. Cela faisait quatre ans que l'on attendait cette édition. Plusieurs années mouvementées se trouvent derrière nous, mais l'optimisme est bel et bien présent, tant chez les exposants que chez les visiteurs.

 

Ouverture officielle

 

L'ouverture effective a eu lieu à 9 heures, avec quelques personnes faisant déjà la queue. L'ouverture officielle par contre était prévu quelques heures plus tard en présence du ministre fédéral de la mobilité Georges Gilkinet. Après une brève explication de l'importance du secteur par Didier Perwez, président de TRAXIO, il a exposé sa vision. Quelques extraits.

 

"Partenariat avec le secteur"

 

* "Le gouvernement fédéral est très engagé dans la transition énergétique. C'est un projet pour lequel nous avons besoin de vous. Le secteur automobile a pris ce virage de la transition énergétique, merci beaucoup pour cela ! Nous avons besoin de vous pour la et nous pouvons être partenaires dans cette entreprise".

 

* "Nous devons apporter une réponse politique aux défis de demain, mais vous avez une grande connaissance des différents secteurs dont nous avons besoin. Je comprends parfaitement les questions qui viennent de ce coin-là concernant les conséquences de l'augmentation du prix des matières premières et les difficultés à trouvez des collaborateurs avec un profil adéquat. En effet, nous devons convaincre plus les jeunes de se lancer dans les métiers techniques."

 

* "Il y aura toujours des voitures, mais différentes de celles qu'on connaît aujourd'hui. Plus petites et avec moins d'émissions. La mobilité de demain sera multi-modulaire. Toutefois, la voiture y conservera une place."

 

"Plus grand et plus représentatif"

 

La famille De Coninck du garage du même nom à Perk en fait une sortie familiale. "Chaque stand a ses charmes", disent-ils. "Pour nous, une visite du salon, nous y sommes déjà venus par le passé, allie l'utile à l'agréable."

 

Pour l'ancien mécanicien François, il y a une certaine nostalgie qui joue. "Je suis à la retraite depuis quelques années, mais la visite du salon me permet de rester en contact avec le secteur."

 

Le réparateur André, originaire des Pays-Bas, a ses raisons bien précises pour une visite. "Aux Pays-Bas, les salons sont nettement plus petit. La taille d'AutoTechnica garantit plus de participants, ce qui rend ce salon plus représentative du secteur."

 

Conclusion: première journée réussie, beaucoup de visiteurs, et surtout: tout cela dans un esprit positif.